ITW CHRISTIANO !

Christian Gezginci. « Christiano » pour les intimes. Il fut une recrue-surprise. Après une prise de contact via facebook, un premier essai en match amical catastrophique juste avant l’été, Christian avait quitté les Dolmas par un « les gars ne vous inquiétez pas, je reviendrai à la reprise et je vais vous vendre du rêve ».

A notre grande surprise, il est revenu à la reprise. Et il a vendu du rêve : arrivées en drift sur le parking de Sévan, coupe à la Antonio Banderas, costard à strass de pirate, crampons troués, coups de coudes….Et un but qui est resté dans toutes les mémoires. Sans oublier son accent de Clamart.

Puis il est reparti comme il est venu, pour tenir un business de pantoufles à Montrouge. Interview souvenir, tout en spectacle !

10478633 10203060034194228 1239297466100462652 n10981852 10204453116580417 5091739977417210518 n

Christian, qu'est-ce que ça te fait d'être une ancienne gloire des Dolmas ?

Comment cela ? Je n'étais pas au courant ! D'ordinaire ce genre de récompense se ponctue par une cérémonie officielle et la remise d'une médaille à titre honorifique... Or il n'en est rien. (rire)

Et pour tout vous dire je ne pense pas être une gloire de ce club emblématique car une gloire contribue au succès d'une équipe ou à gagner des titres alors que durant ma courte apparition chez les oranges nous n'avions fini cette année-là que deuxième... Je n'avais même pas fait une année complète ! Regardez, Arnaud est une gloire ! JD aussi ! Lorsque l'on pense au Dolmas FC on pense de suite à eux, ils sont là dès le début du projet et portent le club de leur aura si singulière !

dolmasfc.jpgL'odeur a auto-flouté la photo...

Raconte-nous ta carrière footballistique ? Comment as-tu atterri aux Dolmas ?

J'ai commencé par le foot à onze à 11 ans avec l'AS Arménienne (devenu depuis Ararat Issy) où j'ai joué six années durant, puis après une pause de quelques années, j'ai repris cette fois avec l'US Nubar mais cette fois en futsal ! J'avais à cœur de rester dans le milieu arménien et de prouver que notre communauté pouvait être aussi bonne au foot que n'importe quelle autre !

Puis après trois années l'opportunité m'a été donnée d'habiter dans le sud et là automatiquement je me suis dirigé vers l'UGA ARDZIV qui est une institution et un monument du foot à Marseille ! 
Là j'ai entendu parler du Dolmas FC et d'emblée j'ai été séduit par l'idée de faire du foot à 7. De plus le groupe vivait bien et j'avais envie de participer à la fête !

Après cette brève aventure j'ai monté moi-même ma structure, mais dans le futsal, en ravivant avec un ami l'équipe de Homenmen. Vous savez, pour avoir pratiqué les 3 types de football, je peux vous dire que dans le foot à 7 on peut vraiment prendre son pied ! C'est le seul qui allie le plaisir de toucher beaucoup de ballon avec, ça c'est important, plusieurs façons de jouer, une certaine forme de liberté !

Ton meilleur souvenir avec les Oranges et Noirs ?

Les meilleurs souvenirs sont tous les bons moments qu'on vivait aussi en dehors des terrains !

Le Dolmas FC c'était un peu comme une famille, avec plein de cousins dégénérés certes, mais une famille comme même ! Par exemple je me rappelle de l'anniversaire de JD où j'ai appris que certains joueurs de l'équipe passaient plus de nuit au Cosy (boite branchée marseillaise tenue secrètement par la mafia arménienne) que Maradona a pu sniffer de coke dans toute sa carrière !

Puis la nostalgie a été totale lorsqu'un an ou deux an plus tard j'ai retrouvé mes anciens coéquipiers ici à Paris pour le tour final de la Coupe de France : c'est là, en allant les encourager, j'ai pu constater que Vartan cassait toujours autant de jambes ! Cela peut paraitre idiot mais moi cela me rassure parfois de voir que des choses ne changent pas dans ce monde en constante évolution...

christian-1.jpgAntonio Banderas....Avec des strass !

Dis-nous la vérité : t'as jamais lavé les affaires dans ton sac ?

D'accord ! Mea Culpa : oui, c'est vrai je ne l'ai jamais lavé ! Parfois il faut vaincre ses démons et affronter la vérité !

Moi je ne pouvais plus vivre avec ça sur la conscience, soutenir les regards des autres comme si de rien n'était... et puis personne n'était dupe chez les oranges. Je me souviens d'une fois où les joueurs ont voulu prendre le taureau par les cornes en balançant mon sac dans une poubelle. En gros vaincre le mal par le mal ! Les pauvres ! Qu'est-ce que leur odorat a pu souffrir durant cette période !

Je m'excuse pour tout le mal que j'ai pu leur faire et m'engage à acheter le nouvel Homo. (moment de silence puis soupir) Franchement c'est incroyable comment je me sens mieux après avoir vidé mon sac ! Façon de parler.

Tu suis toujours les Dolmas de Paris ?

Oui toujours ! J'ai suivi le bon parcours de l'équipe dernièrement et son accession en final de Coupe. Je leur souhaite bonne chance ! Je sais également que le début de saison a été compliqué en championnat à cause notamment de quelques blessures et peut être dû aussi au remaniement d'effectif mais le club s'est bien remis. Dans ces moments-là j'aime à penser que je leur manque un peu (rire) !

vintage-1.jpgGrosse équipe

Dans tes souvenirs, quel était le joueur le plus technique ??

Techniquement je n'ai pas relevé un joueur qui était vraiment en dessus des autres comme je n'en ai pas relevé un qui était en dessous. L'effectif était assez homogène et ça c'est plutôt une force ! Je rajouterais même que j'ai joué dans des clubs où certains joueurs étaient des monstres de technique mais qui n'étaient pas aussi disciplinés et rigoureux tactiquement que les joueurs du Dolmas FC !

Ce club, c'est avant tout une équipe de soldats avant d'être une équipe de vedettes, c'est aussi pour ça qu'il dure depuis si longtemps !

534785 3754588059050 1375729031 n" Christian je t'ai déjà dit de ranger ta chambre !!"

C'est toi qui a lancé la mode de récupérer les crampons abandonnés dans les vestiaires ? Parce que le Chinois fait ça depuis ton passage...

Oui, via ce grand homme qu'est monsieur Mandelli !

Il m'avait proposé un jour de récupérer ses vieux crampons usagers, me confondant sûrement avec un gitan... et comme je suis bien élevé je les ai accepté, puis il a continué en m'offrant une autre paire et encore une autre etc.
 Le pire c'est qu'aucune de ses chaussures n'étaient à ma taille ! Mais bon, (grand sourire), elles étaient imbibées de son odeur si paternaliste et cela m'aidait le soir à dormir bien. S'agissant du Chinois comme vous l'appelez, s'il s'agit du même avec qui je jouais à l'époque, êtes-vous sûr qu'il n'était pas plutôt indonésien ou cambodgien ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×